TPMP (C8) – Jean-Michel Maire : "Elle m'a dit qu'elle ne porterait …


C’est une séquence qui a provoqué une vive polémique. Rappelez-vous en octobre 2016, dans Touche pas à mon poste, Jean-Michel Maire embrassait, sans son consentement, les seins d’une jeune femme invitée sur le plateau de C8, Soraya Riffi. Une séquence qui a indigné les téléspectateurs et qui a conduit le CSA à mettre en demeure C8. Une sanction d’ailleurs confirmée par le Conseil d’Etat en décembre 2017.

Plus d’un an et demi après cette affaire, Soraya Riffi a décidé de porter plainte contre Jean-Michel Maire. Ce qui a pris de court le principal intéressé. « Je l’ai su par voie de justice, par le commissariat. Elle ne m’a pas prévenu. Elle m’a dit qu’elle ne porterait jamais plainte. Là, elle porte plainte…« , a confié le chroniqueur de Cyril Hanouna à nos confrères de Closer. Soulignant ne plus « avoir de contacts avec elle », il précise qu’elle a porté plainte « pas pour l’histoire mais pour les conséquences ». « On l’a harcelée, les gens la critiquaient dans la rue », précise-t-il ainsi à Closer. Rappelant que « cette affaire est passée », il affirme que cette plainte ne change rien à sa présence dans Touche pas à mon poste. « Si on avait dû me demander de me mettre en retrait, on l’aurait fait à l’époque des faits« , lance-t-il avant de conclure en disant que l’affaire est désormais « entre les mains de justice ».

Interrogée par TV Mag, Soraya Riffi a confirmé qu’elle avait porté plainte en réaction aux conséquences de la polémique. « Depuis un an, ma vie est devenue un vrai calvaire », explique-t-elle à nos confrères en soulignant qu’elle reçoit « de nombreuses critiques, des menaces de mort, des allusions vraiment malsaines ». Affirmant « avoir fait une dépression », elle explique que « c’est très dur à vivre à long terme aussi bien dans sa vie sociale que sa vie familiale ».

Voir Touche pas à mon poste en replay

Clara Kolodny



Source

Powered by moviekillers.com