#DIRECT En Corée du Sud, les stars de K-Pop obtiennent un sursis au service militaire – Le Monde

#DIRECT

Les fans du groupe K-pop sud-coréen BTS visitent un magasin éphémère BTS à Séoul le 19 novembre, avant le lancement du nouvel album du super groupe cette semaine.

BTS n’a pas seulement le pouvoir de mobiliser des foules aux quatre coins du monde. Le célèbre boys band sud-coréen a obtenu le passage, vendredi 20 novembre, par la commission parlementaire chargée des questions de défense, d’un amendement accordant à l’ensemble des stars masculines de la K-Pop un report d’incorporation pour le service militaire car elles contribuent à la renommée et à la bonne image du pays dans le monde. Ce droit, qui devrait être adopté, sauf surprise, par l’Assemblée nationale, bénéficie déjà aux médaillés olympiques et aux musiciens classiques.

Grâce à cet « amendement BTS », les sept membres du groupe effectueront leurs vingt et un mois de service obligatoire à 30 ans, contre 28 en temps normal. Une décision bienvenue pour Big Hit Entertainment (BHE), l’agence de BTS, qui vient de réussir son entrée en Bourse et redoutait une baisse d’activité de son groupe le plus rentable. « Les sept membres de BTS sont nés entre 1992 et 1997 », rappelait alors BHE. Son membre le plus âgé, Kim Seok-jin, alias Jin, fête son 28e anniversaire en décembre.

La question reste sensible dans le pays

La question agite la Corée du Sud depuis plusieurs mois, certains défendant une exemption pure et simple. « Tout le monde n’a pas besoin de prendre un fusil pour servir son pays », expliquait en octobre le député du Parti démocrate au pouvoir, Noh Woong-rae, en référence à l’impact économique du succès planétaire de BTS et de la K-Pop en général, fer de lance de la diplomatie d’influence de Séoul.

La question reste pourtant sensible dans un pays toujours juridiquement en conflit ouvert avec son voisin du nord, les combats de la guerre de Corée (1950-1953) n’étant suspendus que par un armistice. Selon un sondage d’octobre, 48 % des Sud-Coréens estimaient que les membres de BTS ne devaient pas être exemptés. Tout en se disant fan du groupe, Kim Jong-cheol, chef du très conservateur Parti de la justice, s’opposait à tout traitement spécial.

En bons citoyens, les membres du groupe ont toujours exprimé leur souhait de répondre à la convocation sous les drapeaux. « Je crois que le service militaire est un devoir. Je suis prêt à servir à tout moment, déclarait Jin en février. En tant que Sud-Coréen, c’est naturel. »

Lire aussi Le boys band sud-coréen BTS s’apprête à rentrer en Bourse



Source

Powered by moviekillers.com