#coronavirus En direct | Coronavirus : trois ou quatre vaccins disponibles "à partir de fin 2020, début 2021" – Le Progrès

#coronavirus


Ce qu’il faut retenir

– Emmanuel Macron doit annoncer ce mercredi soir de nouvelles restrictions qui pourraient aller jusqu’au reconfinement du pays.

– Le nombre de morts est en hausse en France, avec 292 décès imputés au coronavirus en 24 heures.

–  L’Allemagne doit aussi décider ce mercredi, lors d’une réunion de crise, d’un tour de vis supplémentaire face au Covid-19. 

Trois ou quatre vaccins disponibles “à partir de fin 2020, début 2021”

Charles Michel, le président du Conseil européen, annonce trois ou quatre vaccins disponibles au sein de l’Union européenne “à partir de fin 2020, début 2021 sur RTL ce mercredi matin.

L’ancien Premier ministre belge a assuré que “la Commission européenne, au nom des États membres, a signé de nombreux contrats pour s’assurer que quand les vaccins seront disponibles, on puisse bénéficier des doses dont nous avons besoin”.

RT

10h40 : GSK et Sanofi promettent 200 millions de doses pour les pays pauvres

Les laboratoires Sanofi et GSK ont annoncé ce mercredi qu’ils mettraient 200 millions de doses de leur vaccin à disposition du programme international Covax, lancé par l’OMS et dont l’objectif est d’aider à assurer un accès équitable aux futurs vaccins contre le Covid-19.

Sanofi et GSK, qui développent ensemble un candidat-vaccin, ont lancé en septembre un essai clinique sur l’homme, “dans lequel 440 participants ont été recrutés”. Ils prévoient d’obtenir les premiers résultats “au début du mois de décembre 2020 et d’être en mesure de lancer un essai pivot de phase III avant la fin de l’année”.

10h12 : Paris, Francfort et Milan dévissent de plus de 3% face à la dégradation sanitaire

Les Bourses européennes s’enlisaient dans la morosité ce mercredi matin, se préparant à de nouvelles initiatives pour contrer la déferlante des cas de Covid-19 qui menace la croissance.

Les Bourses de Paris, Francfort et Milan dévissaient de plus de 3%. L’indice CAC 40 chutait de 151,57 points à 4.579,09 points. A Francfort, le DAX perdait 3,40% et à Milan, le FTSE MIB reculait de 3,13%. Leurs consœurs européennes reculaient toutes de plus de 2%.

9h53 : “Une crise de confiance” et une éventuelle “désobéissance”

Philippe Juvin, chef du service des urgences de l’hôpital Georges-Pompidou alerte ce mercredi matin sur RTL : “Il y a eu une crise sanitaire, une crise économique… il ne faut pas qu’il y ait une crise de confiance qui conduise à la désobéissance comme ça a été vu dans d’autres pays.” En Italie notamment.

“Dire la vérité”

Il pense qu’il faut “tout mettre sur la table, dire la vérité, les insuffisances passées comme les difficultés actuelles”. 

Des affrontements en Italie contre le couvre-feu



Photo Tiziana FABI/AFP

9h20 : La “santé avant l’économie” justifie un reconfinement, pour Guerini (LREM)

“La santé avant l’économie”: le numéro un de LREM Stanislas Guerini a justifié ainsi ce mercredi par avance le très probable reconfinement qui devrait être annoncé en soirée par Emmanuel Macron pour lutter contre l’aggravation “exponentielle” de l’épidémie de Covid-19.

“Il faut, pour faire face à cette 2ème vague, des mesures fortes, des mesures puissantes, compréhensibles par tous les Français, nationales probablement et si le président de la République fait le choix d’opérer un confinement pour le pays, je soutiendrai cette décision”, a expliqué sur France 2 le délégué général d’En Marche.

9h15 : “Le déconfinement a été trop rapide” selon François Hollande

“Il faut montrer qu’il y a une issue à cette crise et pas simplement subir les événements”, a déclaré ce mercredi matin François Hollande sur Franceinfo. “Le déconfinement a été trop rapide et la rentrée de septembre organisée de façon trop optimiste”, a critiqué l’ancien chef de l’Etat.

9h13 : Ecoles, collèges et lycées ouverts ?

Les écoles, collèges et lycées devraient garder leurs portes ouvertes, selon BFMTV. Certains services publics devraient eux aussi rester ouverts.

8h56 : Lorsque l’activité s’arrête pendant un mois entier, c’est entre 2 et 2,5 points de PIB que nous perdons

Un nouveau confinement total coûterait 2 à 2,5 points de PIB par mois à l’économie française, a indiqué ce matin le ministre des Comptes publics, Olivier Dussopt,  sur Sud Radio.

“Lorsque l’activité s’arrête pendant un mois entier, c’est entre 2 et 2,5 points de PIB que nous perdons. C’est plus de 10 milliards d’euros de dépenses d’intervention et c’est au moins 10 milliards d’euros de perte de recettes fiscales”, a expliqué le ministre

8h40 : “Cette vague sera pour le système hospitalier beaucoup plus dévastatrice”

“Si on avait pris des mesures fermes de reconfinement il y a quelques semaines, on aurait évité de voir les chiffres exploser comme aujourd’hui”, a indiqué sur France Inter, Frédéric Valletoux, président de la Fédération hospitalière de France. Et d’ajouter : “Aujourd’hui, on a un hôpital sorti affaibli” de la première vague, avec “moins de soignants” et des “soignants éprouvés”.

“Cette vague sera pour le système hospitalier beaucoup plus dévastatrice. L’hôpital ne tiendra pas si on ne prend pas des mesures drastiques.”

8h26 : L’immunité au virus “diminue assez rapidement”

Une nouvelle étude publiée mardi avance que l’immunité définitive au coronavirus n’existe pas indique Le Parisien. Conduite par l’Imperial College de Londres et l’institut Ipsos Mori, elle a été réalisée du 20 juin au 28 septembre auprès de 350 000 personnes qui se sont testées régulièrement pour voir si elles disposaient d’anticorps au Covid-19. L’immunité au virus “diminue assez rapidement” chez les patients guéris après avoir été atteints une première fois.

8h11 : “Pas de panique, il y a du stock partout”

Michel-Edouard Leclerc, le patron des centres Leclerc appelle les consommateurs à être raisonnable afin d’éviter une pénurie dans les magasins.

“Pas de panique, il y a du stock partout,” assure-t-il sur les réseaux sociaux. “Ne rejouons pas mars 2020,” ajoute-t-il.

En mars, dès l’annonce du confinement, de nombreux Français s’étaient rués dans les magasins, vidant les rayons de farine, de riz, de pâtes, d’œufs et de papier toilette.

7h55 : Une prime exceptionnelle pour 5 000 entrepreneurs des quartiers

Une prime exceptionnelle de 1 500 euros va être attribuée à 5 000 entrepreneurs installés dans les Quartiers prioritaires de la ville (QPV), a annoncé ce mercredi le ministère de la Ville, afin de faire face aux conséquences de la crise du Covid.

La situation pour certains entrepreneurs des QPV est “extrêmement fragile, alors qu’ils ont un accès plus difficile aux financements et aux crédits bancaires”, écrit Nadia Hai, ministre de la Ville, dans un communiqué.

7h45 :  En cas de reconfinement total, comme en mars dernier, ce serait cataclysmique

Un reconfinement strict pourrait être désastreux économiquement s’inquiètent des économistes dans Le Parisien.

“Lors de la première vague, le confinement a été une catastrophe pour l’économie. Nous perdions 2 milliards d’euros par jour d’activité économique. Cela fait 60 milliards en un mois ! Cette fois-ci, en cas de reconfinement total, comme en mars dernier, ce serait cataclysmique”, prévient Matthieu Plane de l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE).

7h40 : Kim Kardashian critiquée pour un voyage dans les îles

La star de téléréalité Kim Kardashian a essuyé mardi des critiques sur les réseaux sociaux après avoir affrété, en pleine pandémie, un avion privé afin d’aller fêter son quarantième anniversaire sur une île tropicale avec ses proches. “Etes-vous insensible au point de ne pas vous rendre compte que la majorité des gens ne veulent pas entendre parler de ça pendant la pire recrudescence de Covid ? Les gens vont à la banque alimentaire, pas sur des îles privées”, a lancé sur Twitter le rockeur britannique Peter Frampton.

Retrouvez tous les détails de cette polémique dans notre article en cliquant sur ce lien.

7h28 : “Il y aura suffisamment de blé pour assurer l’ensemble de la production”

“La grande distribution a des stocks et nous avons des stocks également. Cette fois, nous serons beaucoup plus sereins. Les choses sont bien gérées. Il y aura suffisamment de blé pour assurer l’ensemble de la production”, a assuré Xavier Riescher, président de Panzani, au micro d’Europe 1 lundi.

Dans l’optique d’un reconfinement et pour éviter les pénuries de certains produits, les industriels de l’agro-alimentaire ont préparé du stock.  

7h15 : Les tours de la Défense à Paris endormies

Un étage à moitié vide et un open space en quarantaine… Réalité pesante à La Défense, fourmilière à l’arrêt depuis que le Covid-19 a remodelé l’activité autrefois foisonnante du plus grand quartier d’affaires européen aux portes de Paris. Selon l’établissement public Paris-La Défense, qui gère ce quartier construit dans les années 60, depuis la fin du confinement en France en mai, la fréquentation de ses quelque 180 000 salariés a baissé de 40%. Les 3,7 millions de m2 de bureaux des 500 entreprises sont bien clairsemés.



Photo AFP

6h10 : Vers un reconfinement généralisé ?

Selon nos informations, le gouvernement aurait mis sur la table un quatrième scénario face à la dégradation de la situation sanitaire : un reconfinement généralisé.

Il serait cependant différent du confinement mis en place pendant deux mois au printemps : les établissements scolaires, au moins jusqu’au collège, resteraient ouverts. Certaines professions ne seraient pas non plus concernées et pourraient poursuivre le travail : bâtiment, transports notamment. On ignore également la durée de la mesure, et le moment de son entrée en vigueur.

6h08 : La moitié des lits de réanimation occupés en France par des malades du coronavirus

Plus de 2 900 malades du Covid-19 étaient hospitalisés en réanimation mardi, occupant ainsi la moitié des lits actuellement disponibles en France dans ces services accueillant les patients les plus gravement atteints, selon les derniers chiffres officiels.

6h05 : Une déclaration suivi d’un débat et d’un vote à l’Assemblée et au Sénat jeudi

Le Premier ministre Jean Castex a annoncé mardi que, conformément aux dispositions de l’article 50-1 de la Constitution, il effectuera une déclaration jeudi pour présenter le plan du gouvernement face à la dégradation de la situation sanitaire aux députés et aux sénateurs. Cette déclaration sera suivie d’un débat puis d’un vote, tant à l’Assemblée nationale qu’au Sénat, mais qui n’engageront pas la responsabilité du gouvernement.

6h02 : Emmanuel Macron s’exprimera mercredi soir

Le président de la République Emmanuel Macron prendra la parole mercredi soir à 20 heures pour annoncer les nouvelles mesures de restriction au vu de la dégradation sanitaire.

Les principales infos des dernières heures

– Face à la dégradation de la situation sanitaire en France, l’exécutif pourrait mettre en place un reconfinement généralisé, un peu plus souple que celui qui était en vigueur au printemps, à l’occasion de la première vague de l’épidémie. Mardi matin, le chef de l’État a réuni un Conseil de défense restreint. Emmanuel Macron s’exprimera mercredi soir à 20 heures pour annoncer les nouvelles mesures de restrictions. 

– En France, on dénombrait ce mardi 33 417 cas confirmés de coronavirus en 24 heures, en hausse par rapport à la veille. Par ailleurs, le nombre de morts est encore en hausse, avec 292 décès imputés au coronavirus en 24 heures. Les chiffres se dégradent aussi du côté des hospitalisations. Près de 19 000 lits sont actuellement occupés par des patients Covid soit 1 194 de plus que lundi. Près de 3 000 personnes supplémentaires ont été hospitalisées en 24 heures. Enfin, 2 909 de ces patients sont actuellement pris en charge en réanimation, soit 148 de plus que la veille.

– Des milliers de personnes ont de nouveau manifesté lundi en Italie contre la fermeture prématurée des restaurants et des bars destinée à endiguer la propagation du virus, des rassemblements qui ont dégénéré dans plusieurs grandes villes.

6h : Bonjour et bienvenue dans ce direct sur l’épidémie de coronavirus en France et dans le monde. Conseil de défense ce matin, suivi du conseil des ministres, puis l’allocution d’Emmanuel Macron à 20 heures sont au programme, ce mercredi.



Source

Powered by moviekillers.com