#coronavirus En direct | Coronavirus : "Nous ne voulons pas avoir à choisir les malades" alertent les hospitaliers marseillais – Est Républicain

#coronavirus


11h30 : Le coronavirus détecté à bord du premier bateau de croisière à revenir en Grèce

Une douzaine de membres d’équipage à bord du premier bateau de croisière à accoster en Grèce depuis le confinement ont été testés positifs au coronavirus. Quelque 150 des 666 membres d’équipage avaient subi un test de dépistage, dont une douzaine se sont révélés positifs. Avec 922 passagers à son bord, le navire Mein Schiff 6, battant pavillon maltais et opérant pour le géant allemand du tourisme TUI, se trouvait amarré lundi matin près de l’île cycladique de Milos.

11h08 : “Nous ne voulons pas avoir à choisir les malades”

Dans une tribune publiée dans La Provence, dix-neuf chefs de service de l’AP-HM (Assistance publique des hôpitaux marseillais), lancent une alerte : “Nous ne trouvons pas les effectifs médicaux et paramédicaux à embaucher pour augmenter notre capacité globale d’hospitalisation. Il faut donc impérativement que le flux des hospitalisations COVID du département ralentisse très rapidement afin que nous puissions prodiguer des soins de qualité à tous les malades”, écrivent-ils entre autres.

11h01 : Une “reconfiguration des compétitions” à l’étude si limitation des déplacements 

La ministre déléguée aux Sports, Roxana Maracineanu, a indiqué ce lundi sur Europe 1 qu’elle “réfléchit” à “une reconfiguration des compétitions” s’il y avait des “cas de limitation de déplacement” en raison de la pandémie.

“Comment continuer d’exercer, voire à se contenter uniquement de l’entraînement et réduire le circuit de compétitions”, a-t-elle ajouté. “Depuis le mois de mars, c’est ce que nous travaillons avec les fédérations et les instances sportives, pour être prêt à tout”, a-t-elle encore dit.

10h59 : Le Haut conseil des finances publiques moins optimiste que le gouvernement

Le Haut conseil des finances publiques (HCFP) a jugé lundi “volontariste” l’ampleur du rebond de l’économie française pour 2021 prévue par le gouvernement (+8%), alertant aussi sur les “très fortes incertitudes” que fait peser l’épidémie de Covid-19 sur son projet de budget.

Dans son avis sur le projet de budget pour 2021, le HCFP estime que les prévisions du gouvernement sur le niveau d’activité, d’emploi ou de dépenses sont “plausibles” ou “vraisemblables” et que la prévision de déficit est “atteignable”. Mais il met en garde sur le fait que la “soutenabilité” de la dette constituera un “enjeu central” à moyen terme.

10h28 : Les salles de sport attaquent l’État en justice

Le syndicat “France Active”, fédération nationale des entreprises d’activités physiques et de loisirs a annoncé son intention “d’attaquer en justice les arrêtés préfectoraux qui obligeraient à la fermeture des salles de sport” devant les tribunaux administratifs dans les grandes villes classées en “zone d’alerte renforcée” indique Le Figaro.

10h09 : Pécresse appelle à “aller beaucoup plus loin” dans le soutien financier des bars

La présidente (Libres!) de la région Ile-de-France Valérie Pécresse a appelé ce lundi le gouvernement à “aller beaucoup plus loin dans les mesures d’accompagnement financier” des bars qui doivent désormais fermer à 22h.

“Le gouvernement a dit que les bars auraient accès au fonds de solidarité s’ils ont 80% de pertes de recettes. S’ils ferment à 22h ils n’auront pas 80%, il auront à peu près 50%. Il faut évidemment baisser ce seuil”, “au moins à 50%, peut-être même en dessous”, pour éviter “des faillites” et “des drames humains”, a-t-elle estimé sur LCI.

9h38 : “On pourrait avoir un vaccin au cœur de l’hiver”

Gilles Bloch, président de l’Inserm, ce lundi matin sur Franceinfo : “Dans les meilleurs scénarios optimistes, on pourrait avoir un vaccin au coeur de l’hiver”, estime-t-il.

Il affirme aussi que l'”on s’est énormément amélioré sur la méthode de soin. Aujourd’hui la probabilité de passage en réanimation a été divisée par deux pour un patient qui arrive à l’hôpital. On est vraiment sur des progrès significatifs”.

8h57 : “Le télétravail est très recommandé”

“Le télétravail est très recommandé, surtout dans les zones où le virus circule activement”, a indiqué ce lundi matin la ministre de Travail, Elisabeth Borne, invitée de BFMTV.

Elle a aussi dit que le gouvernement “fait tout pour éviter un reconfinement général”, mais “avec ce virus on n’exclut rien”.

8h53 : “Il y a trop d’affolement, de panique”

Le professeur Didier Raoult, directeur général de l’IHU Méditerranée Infection, invité ce lundi matin sur RTL, s’est exprimé sur la crise sanitaire actuelle. Celui qui la semaine dernière avait accusé ses collègues marseillais de diffuser “des messages alarmistes”, a de nouveau assuré qu’actuellement, il y a “trop de panique” et “trop d’affolement.”

Je pensais et je pense toujours, je n’ai pas changé, que la peur est pire que le mal

“Je pensais et je pense toujours, je n’ai pas changé, que la peur est pire que le mal. Et c’est ce qu’il se passe. Il y a trop d’affolement, trop de nervosité, trop de panique. On regardera à la fin. Le poids de la mortalité à côté du poids social va être négligeable. Le poids social va être considérable car la peur n’a pas su être gérée”, a affirmé Didier Raoult.



Photo Christophe SIMON / AFP

7h09 : Le taux de positivité continue d’augmenter et passe à 7,4%

11 123 nouveaux cas de Covid-19 ont été diagnostiqués ces dernières 24 heures, selon les chiffres de Santé Publique France publiés dimanche soir. Un chiffre en baisse par rapport à ce samedi, où 14 412 cas avaient été enregistrés en 24 heures, mais le taux de positivité continue à augmenter et s’établit désormais à 7,4% (contre 7,2% samedi et 6,9% vendredi). 1230 clusters sont actuellement en cours d’investigation, soit 47 de plus que samedi.

6h20 : 6 millions de cas en Inde

L’Inde a franchit lundi la barre des six millions de cas de coronavirus officiellement répertoriés, a annoncé le ministère indien de la Santé. Avec 6,1 millions de cas, l’Inde pourrait dans les prochaines semaines dépasser les Etats-Unis (7,2 millions) pour devenir le pays au monde comptant le plus de cas officiellement recensés. Le bilan officiel de l’épidémie en Inde est proche des 100.000 morts.

6h15 : La pandémie de Covid-19 a fait plus d’un million de morts

La pandémie de Covid-19 qui a démarré à la fin 2019 en Chine avant de se répandre dans le monde entier a fait plus d’un million de morts. “Un million est un nombre terrible”, a déclaré dès vendredi le directeur des Situations d’urgence de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), Michael Ryan, estimant un doublement “très probable”.

Ce qu’il faut retenir ce lundi matin

La pandémie de Covid-19 qui a démarré à la fin 2019 en Chine avant de se répandre dans le monde entier a fait plus d’un million de morts.

– La France compte 11 123 nouveaux cas en 24 heures et 27 décès supplémentaires dans les hôpitaux. Le pays devra affronter, “si rien ne change”, une “épidémie généralisée” pendant de longs mois, avec un système de santé “incapable de répondre à toutes les sollicitations”, a prévenu le président du conseil national de l’Ordre des médecins dimanche.

– Le gouvernement s’apprête par ailleurs à organiser des transferts de patients ayant contracté une forme grave du coronavirus, originaires de Lyon et Marseille, vers l’Île-de-France.

– Plusieurs centaines de personnes ont manifesté dimanche à Madrid, en Espagne, contre le reconfinement partiel décrété dans certaines zones populaires de la région de la capitale espagnole.

– Au Royaume-Uni, près de la moitié du Pays de Galles fait l’objet d’un confinement local depuis 18h00 dimanche : il est interdit d’entrer dans les villes de Cardiff et de Swansea ou d’en sortir sans raison professionnelle ou scolaire.

6h12 : Des transferts de patients entre Lyon et Marseille vers l’Île-de-France cette semaine

Le gouvernement s’apprête à organiser des transferts de patients ayant contracté une forme grave du coronavirus, originaires de Lyon et Marseille, vers l’Île-de-France. Les premiers mouvements devraient avoir lieu cette semaine. Ce dispositif, déjà mis en place au printemps dernier, devrait éviter l’annulation de certaines opérations chirurgicales.

Entre la mi-mars et la fin avril, 644 évacuations sanitaires ont eu lieu. À cette époque, la région Île-de-France n’accueillait pas de patients. Au contraire, elle en avait transféré vers d’autres régions. Il en était de même pour le Grand Est, en très grande tension.

6h10 : Bonjour à tous. Suivez avec nous l’évolution de la pandémie.



Source

Powered by moviekillers.com