#coronavirus Coronavirus en Occitanie : neuf clusters recensés, dont un dans l'Hérault et trois dans le Gard – Midi Libre

#coronavirus


Une cinquantaine de nouveaux cas sont confirmés chaque jour en moyenne dans la région. Depuis la fin mai, une dizaine de foyers de contamination ont été identifiés, pas nécessairement dans les grandes aires urbaines.

Selon le dernier bulletin d’information de l’Agence régionale de santé (ARS) Occitanie, émis le mardi 28 juillet, 323 nouveaux cas de coronavirus avaient été recensés dans la région en une semaine. Cela équivaut à 46 nouveaux cas en moyenne par jour.

Le lendemain, France 3 Occitanie a dressé une liste détaillée des neuf débuts de foyers de contamination, ou clusters, connus dans la région. Au total, ils sont neuf, découverts plus ou moins récemment.

Trois clusters en deux mois dans le Gard

Trois d’entre eux se situent dans le seul département du Gard. Le premier, détecté le 30 mai parmi des travailleurs agricoles autour de Beaucaire, a entraîné 174 cas confirmés de Covid-19. Le deuxième concerne cinq personnes contaminées dans un établissement de santé de Bagnols-sur-Cèze.

Le troisième cluster gardois a été découvert vers la mi-juillet à Bellegarde. 21 cas ont été confirmés avant le lancement d’une campagne de dépistage. Il s’agirait du foyer “le plus préoccupant” dans le département, selon le directeur général adjoint de l’ARS Occitanie, Jean-Jacques Morfoisse.

Au nord de Montpellier

Dans l’Hérault, un cluster a été détecté en début de semaine dans une crèche de Valflaunès, une commune proche du Pic Saint-Loup. L’établissement était déjà fermé depuis le 24 juillet.

Les deux clusters connus dans les Pyrénées-Orientales se situent à Perpignan. Le premier concerne onze personnes d’une même famille, testées positives au Covid-19 après une cérémonie religieuse, selon France 3 Occitanie. Le deuxième s’est formé au cours d’un voyage en train. Il a causé six contaminations.

Les trois clusters recensés en Haute-Garonne se concentrent également dans l’agglomération toulousaine. Le dernier en date concerne cinq personnes testées positives dans un cabinet d’architecture. Avant cela, 17 cas avaient été détectés dans un foyer d’accueil médicalisé, et 11 autres à l’Institut universitaire du cancer.

Ces trois clusters ont tous la particularité de remonter à des personnes qui revenaient d’Algérie, ce que l’ARS Occitanie voit comme une preuve de “l’importance des mesures prises aux frontières”.



Source

Powered by moviekillers.com