C'est que de la télé : Gilles Verdez écarté de TPMP, Valérie Bénaïm en sursis d'audience – Toutelatele.com


Pour sa troisième saison, C’est que de la télé a subi un changement de taille sur C8. L’émission, animée par Valérie Bénaïm depuis le départ de Julien Courbet pour M6 à l’été 2018, a été privée de trente minutes d’antenne au profit d’une nouvelle partie de Touche pas à mon poste, baptisée TPMP Darka.

Ce mardi 10 septembre, le canal 8 de la TNT proposait un nouveau numéro de C’est que de la télé entre 17h45 et 18h30. L’émission, découpée en deux parties, a été emmenée par Thibaud Vézirian, Emilie Lopez, Francesca Antoniotti et Gilles Verdez. Ce dernier, pilier de la bande de Touche pas à mon poste ces dernières années, semble désormais cantonner au talk de Valérie Bénaïm. Selim Niederohffer est intervenu en plateau pour présenter son livre « La méthode RDV » face à 117.000 téléspectateurs, soit 1.3% de l’ensemble du public. Un score en baisse de 0.7 point par rapport à lundi.

C8 attaquée par RMC Découverte

Puis, lors de la P2 de C’est que de la télé, un débat a été mené sur le thème « Faut-il rémunérer ses enfants quand ils font des tâches ménagères ? ». Une surprenante série de demandes en mariage a occupé l’équipe de Valérie Bénaïm, avant qu’elle ne soit touchée par le sauvetage d’un chat. En moyenne, la quotidienne de C8 a attiré 238.000 téléspectateurs jusqu’au début de TPMP Darka. La part de marché a atteint 2.5% auprès de l’ensemble du public. Stable sur une journée, le canal 8 de la TNT a été devancé par Un dîner presque parfait sur W9 (3.1% du public) et talonné par Les routes de l’enfer sur RMC Découverte (2.3% du public).



Source

Powered by moviekillers.com